Le rôle de l’élu des locataires

Élections des représentants des locataires : c’est le moment de vous faire entendre !


Les locataires du parc social sont appelés à voter à la fin de l’année de 2018 pour élire leurs représentants des locataires au sein des conseils d’administration des bailleurs sociaux.

Ces représentants, qui sont aussi locataires, voteront les futurs budgets des organismes, les loyers, la construction de nouveaux logements, les travaux d’entretien et de réhabilitation etc. Ils seront donc amener à participer aux grandes décisions qui comptent pour le cadre de vie des locataires !

Un contexte difficile

Face à la baisse de deux milliards d’euros dans le budget logement voté pour 2018, la représentation des locataires représente un enjeu de taille ! Les économies budgétaires ne doivent pas se faire pas au détriment des droits des locataires à vivre dans un logement stable et de qualité !

C’est pourquoi il faut élire vos représentants pour faire entendre la voix des locataires.

Représenter les locataires un rôle essentiel

Le représentant des locataires tire sa légitimité de son élection au suffrage direct.

Il est là pour représenter les intérêts collectifs de tous les locataires, et non les intérêts particuliers de tel locataire ou de telle cité.

Il est aussi gestionnaire de son organisme d’HLM et, à ce titre, doit donner son avis par un vote sur toutes les décisions et/ou positions que le CA est amené à prendre.

Mais il le fait toujours en cohérence avec le rôle rappelé ci-dessus.

Il peut être un « contre-pouvoir », par ses prises de positions sur un certain nombre de sujets, même s’il se retrouve souvent minoritaire du fait de la composition des CA. Il bénéficie de la réflexion collective de la CSF.

Un représentant des locataires est membre de droit de la commission d’attribution des logements. Un représentant peut également siéger au sein de la commission d’appel d’offres.

Que votent les membres du conseil d’administration ?

Le conseil d’administration sert à gérer l’organisme HLM/SEM.

Ainsi, les membres du conseil d’administration votent :

la politique générale de l’organisme

les orientations en matière de politique de loyers (augmentations, surloyers etc.)

le budget et approuve les comptes

les programmes de construction et de réhabilitation

les emprunts et placement de fonds appartenant à l’organisme

les engagements en matière de qualité de service

la politique d’attribution des logements (notamment au sein de la commission d’attribution des logements à laquelle participe un élu des locataires au moins)

Les commentaires sont fermés.